Accueil > Travaux thématiques > Urbanisme > Zones d’activités 2.0

Zones d’activités 2.0

En 2012 parallèlement à l’appel à idées lancé auprès des étudiants de l’école d’architecture de Bretagne (ENSAB), le Pays de Rennes a passé une convention avec l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Rennes (IAUR) et le Master MOUI afin de réaliser là encore, un travail prospectif sur l’intensification et la diversification des zones d’activités mais avec une approche différente.

Il s’agissait cette fois de se concentrer sur les aspects opérationnels, économiques et juridiques : quelle stratégie foncière peut-on mettre en place ? Comment rendre l’opération financièrement viable ?...

Pourquoi travailler sur ces espaces ?

Les zones d’activités qu’elles soient artisanales ou commerciales consomment généralement beaucoup de foncier et sont rarement synonymes de qualité architecturale, urbaine et paysagère. Aujourd’hui, plusieurs éléments militent pour qu’on réfléchisse dès aujourd’hui à leur devenir :

  • l’utilisation du foncier n’est pas optimisée et les nouvelles dispositions législatives (lois Grenelle environnement 1 et 2) nous invitent à le faire,
  • leur conception ne répondent pas ou plus forcément aux attentes...

Les objectifs ?

Ce travail prospectif a été réalisé sous la direction pédagogique de Gilbert Gaultier (directeur de l’IAUR) et de Gildas Ecolan (chargé de projets à Aiguillon Construction et enseignant au Master MOUI). Son objectif était de trouver des solutions innovantes et alternatives aux approches conventionnelles qui permettent en priorité d’économiser l’espace mais aussi d’améliorer les " performances " de ces zones :

  • performances opérationnelles : optimiser la stratégie de mise en œuvre du projet (création de tranches, phasage...), réaliser un redécoupage parcellaire permettant de répondre à des besoins différenciés et évolutifs, accompagner les entreprises...
  • performances économiques : diminuer les coûts d’investissement et de fonctionnement, favoriser les synergies ainsi que les complémentarités environnementales...
  • performances environnementales : réduire les consommations énergétiques et promouvoir les énergies renouvelables, améliorer la qualité du paysage, récupérer et recycler les eaux pluviales, utiliser des éco-matériaux...

Ce travail visait également à :

  • créer une culture commune sur la question de la densité dans les zones d’activités,
  • préparer et à apporter de la matière pour alimenter les réflexions liées à la révision du SCoT actuellement en cours.

Ce dernier a concerné 2 sites avec des profils différenciés et soumis à de fortes pressions immobilières :

  • le parc d’activités des Portes de Bretagne (commune de Servon-sur-Vilaine),
  • la ZA de la Brosse (commune de la Chapelle-des-Fougeretz).

La volonté a été de développer une approche d’ensemble qui associe plusieurs thématiques (aspects urbains, techniques, économiques et jeux d’acteurs) et qui soit déclinée en 3 temps : diagnostic, programme, traduction spatiale et économique.


Le pays de Rennes en action

Matinale du 28 mars 2017

Depuis 2003, le Pays de Rennes organise des " Matinales " à destination des élus, des techniciens des collectivités et des acteurs de l’aménagement. Ces dernières sont notamment l’occasion de (...)

Lire la suite
Tous les articles

Publications

Tableau de bord de suivi du SCoT

Le tableau de bord de suivi du SCoT est construit autour d’un nombre limité d’indicateurs pour en faciliter la lecture et le suivi dans le temps. Ces indicateurs (statistiques ou issus d’enquêtes (...)

Lire la suite
Toutes les publications